L'HISTOIRE DES "BOUILLOTTES" [1]  [2]  [3]

1975: GT 750 M (01/75)

Ce millésime se signale par un nouveau dessin de réservoir et les coloris gris métallisé, bleu et rouge. 
Seule modification mécanique d'importance, les rapports de boite sont changés à partir du N° moteur 73059

1976: GT 750 A (01/76)

Sur les catalogues américains, ce millésime s'appelle "Le Mans" et les couleurs sont "orange Ontario" et "bleu Coronado". En France, les décors de réservoir sont agrémentés de filets or pour le bleu Maui et noirs pour l'orange flamme. Le bouchon de réservoir est caché par un trappe fermant à clé. Le rapport de transmission secondaire est légèrement allongé.

1977: GT 750 B (08/76)

Seules quelques modifications esthétiques allant dans le ses de l'économie caractérisent ce dernier modèle qui sera livré encore pendant une partie de l'année 1977. 
Le garde-boue avant a perdu ses tringles de rigidification. Les pattes et coques de phare sont noires ainsi que les caches latéraux, les clignotants sont différents et ils ont perdu leurs catadioptres latéraux, lesquels se sont logés sur le té de fourche inférieur et le support de feu arrière. Les filets de réservoir sont bleus et dorés et la moto est disponible en noir, bleu ou rouge.
Les normes anti-pollution mises en application aux USA à cette époque auront raison de la production de gros 2T et conduiront Suzuki à remplacer (avec succès d'ailleurs) la gamme des trois cylindres par celle des GS à 4 cylindres 4T.

TR 750: La GT d'usine

14 exemplaires de TR 750 ont été construits de 1972 à 1975 et la base moteur était bien celle de la GT 750. Les modifications les plus visibles concernent l'emploi de matériaux très légers comme le magnésium, l'utilisation d'un embrayage à sec et des gros carburateurs. La puissance était de 
107 hp en 1972 pour atteindre 116 hp à 8250 tr/mn sur les dernières versions telles que celle de la photo ci-contre.
Elle ne pesait plus alors que 148 Kg et était capable d'atteindre 293 km/h sur l'anneau de Daytona.

Sources: Moto Légende N°33 de 02/1994 et Revue Moto Technique N°23 de 09/76


Page précédente Les GT 750: page 1

Haut de la page

GT 750: Caractéristiques Page suivante